AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES

Aller en bas 
AuteurMessage
Prismacolor
Admin
Prismacolor

Messages : 225
Date d'inscription : 05/06/2009

Fiche d'informations
♥ Chevaux :
♥ Points de prestige:
CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Left_bar_bleue0/100CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty_bar_bleue  (0/100)
♥ Points de concours: 0

CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty
MessageSujet: CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES   CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Icon_minitimeLun 8 Juin - 22:25

    CHAPITRE VIII - LE SAUT D'OBSTACLES

    Le saut d’obstacles est un sport équestre qui se déroule dans un terrain délimité sur lequel ont été construits des obstacles. Les barres qui les composent sont mobiles et tombent lorsqu'elles sont touchées. Pour le cheval et le cavalier la règle du jeu est de réussir à franchir les obstacles dans un ordre précis sans les renverser ou les dérober.

    Le saut d'obstacles, de part ses spécificités, exige une technique équestre particulière. Afin que le cheval ait le dos plus libre et plus actif, le cavalier se tient très souvent en équilibre sur ses étriers. Les étriers sont réglés plutôt courts pour mieux suivre le cheval lorsqu'il saute. Le cavalier peut ainsi prendre appui dessus et déplier son corps et ses bras quand le cheval s'étire pendant le planer du saut. Le cheval a besoin de toute sa capacité athlétique pour enchaîner les obstacles. Aussi le cavalier se doit de communiquer avec lui par des moyens les plus légers et les plus discrets possibles, en évitant autant que faire se peut de perturber sa motricité et son équilibre.

    Jusqu'à l'âge de 6 ans, le cheval de saut d'obstacles est un "jeune cheval", mais sa formation se poursuit souvent jusqu'à plus de 8 ans. À partir d'environ 10 ans, le cheval de saut d'obstacles est en général considéré comme mûr et expérimenté. Les grands champions ont souvent plus de 12 ans. À partir de cet âge, on travaille essentiellement pour maintenir tout leur potentiel physique aussi longtemps que possible, 16 ans ou plus. L'éducation à l'obstacle peut démarrer dès l'âge de trois ans en faisant sauter le jeune cheval en liberté. Ce travail permet au jeune d'apprendre à régler seul sa battue et son saut sans être gêné par le présence encore inhabituelle du cavalier sur son dos.

    Un obstacle est classiquement constitué de barres, de chandelles et de chandeliers pour supporter les barres, de soubassements. En concours, des fanions (rouge à droite, blanc à gauche) et un numéro d'ordre sont ajoutés, l'apparence est soignée avec des chandeliers décoratifs et des soubassements variés.


    * Vertical : Tout l'obstacle est construit selon un seul plan vertical. On peut aussi appeler ce type d'obstacle, un droit.

    * Mur : Un mur est un obstacle entièrement constitué de pièces empilées de forme rectangulaire représentant des briques ou des pierres taillées.

    * Croisillion : Un croisillon est un vertical composé de deux barres dont une extrémité repose sur le sol, formant ainsi une sorte de croix. Le croisillon est notamment utilisé pour éduquer les jeunes chevaux au saut d'obstacles, car la partie basse de la croix les incite à sauter au milieu de l'obstacle avec franchise.

    * Oxer : L'oxer est un obstacle sur deux plans. La largeur peut-être plus importante que la hauteur. Pour sauter un oxer le cheval se rapproche de son pied (bas de l'obstacle) afin de couvrir toute la largeur. On dit qu'un cheval doit couvrir l'obstacle pour signifier qu'il doit s'étirer afin de bien sauter toute la largeur de l'oxer sans toucher.

    * Obstacle de volée : Un obstacle de volée est construit sur plusieurs plans de différentes hauteurs. La barre la plus près de l'appel doit être plus basse et la barre la plus loin de l'appel doit être la plus haute.

    * Rivière : La rivière est un obstacle redoutable à un petit niveau de compétition car les occasions d'entrainer les chevaux sur ce type d'obstacle sont rares pour un cavalier amateur. De plus, les rivières en dur sont de plus en plus rares car elles occupent une place fixe inexploitable pour autre chose dans une carrière d'exercice.

    * Obstacle de terre : L'obstacle de terre est souvent une butte de terre qui donne un relief au terrain. Sur le dessus, il y a parfois la place de disposer des obstacles élémentaires (droits, oxer, spa). Les obstacles de terre deviennent rares sur les terrains de concours, car à l'instar des rivières en dur, ils occupent une place fixe difficilement exploitable.

    * Double : Un double est constitué de deux obstacles élémentaires disposés sur une ligne et séparés par zéro (saut de puce), une ou deux foulées. Le double le plus facile à négocier est le double de verticaux à deux foulées, le plus difficile étant le double d'oxers à une foulée.

    * Triple : Un triple est constitué de trois obstacles élémentaires disposés sur une ligne et séparés par une ou deux foulées.


Dernière édition par Prismacolor le Lun 8 Juin - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diamonds-shield.forumactif.com
Prismacolor
Admin
Prismacolor

Messages : 225
Date d'inscription : 05/06/2009

Fiche d'informations
♥ Chevaux :
♥ Points de prestige:
CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Left_bar_bleue0/100CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty_bar_bleue  (0/100)
♥ Points de concours: 0

CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty
MessageSujet: Re: CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES   CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Icon_minitimeLun 8 Juin - 22:32

    CHAPITRE IX - LE DRESSAGE

    Le dressage constitue en premier lieu l'activité par laquelle l'être humain enseigne au cheval les comportements (avancer, s'arrêter, tourner...) qu'il souhaite lui demander et les signaux par lesquels il les demande (voix, appel de langue, mouvements du corps, des mains, des jambes, des éperons...). Le dressage est également une discipline olympique des sports équestres. Il est souvent considéré comme la discipline mère des autres disciplines équestres. En effet, aucune autre discipline n'est envisageable sans un dressage préalable du cheval.

    Le dressage est un art car la recherche esthétique du mouvement y prend une place prépondérante, et des principes tels que la légèreté, la décontraction, l'impulsion et l'amour sont indispensables à l'atteinte de « la belle équitation », afin de l'élever au niveau de l'art. C'est la représentation stylisée des mouvements gracieux du cheval.

    La pratique de l'équitation académique et du dressage repose sur quelques figures de base simples : les figures de manège. Celles-ci sont effectuées sur une carrière de dressage de 60 mètres de long et 20 mètres de large. Des lettres sont disposées en divers points de la carrière pour permettre aux cavaliers de se repérer et aussi pour fixer les points de départ et d'arrivée des figures.


    CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES 600px-Dressage_ring_schema.svg
    Lettres et distances d'une carrière de dressage.

    • Les allures naturelles : ce sont celles que le cheval exécute d'instinct. Le pas, le trot et le galop sont les trois allures naturelles typiques.

    • Les allures artificielles : il s'agit des allures acquises par le dressage.

    • Les allures défectueuses : ces allures résultent d'une douleur ou d'une mauvaise utilisation du cheval et sont éliminatoires en compétition.

    En dressage, toutes les variations dans une même allure sont exploitables. Les transitions dans l'allure sont des mouvements qui exigent dans cette discipline une rigueur sans faille. Ces transitions consistent à changer le mouvement dans une même allure. Ainsi, le classique allongement du trot entre dans la catégorie des « transitions montantes dans l'allure » du trot.

    Épaule en dedans : exercice de deux pistes dans lequel le cheval se déplace latéralement, infléchi de la nuque à la queue. Le cheval se déplace vers le coté extérieur du pli, regard porté vers l'intérieur du pli. Elle s'exécute aux trois allures. L'épaule en dedans représente un exercice d'assouplissement et vise à augmenter l'engagement des postérieurs, faire baisser les hanches et élever l'avant-main.

    Croupe en dedans ou tête au mur : cet air est l'inverse de l'épaule en dedans. L'épaule en dedans et la croupe en dedans (appelé aussi « hanche en dedans ») lorsqu'ils sont réalisés en alternance par inversion du mouvement, constituent un exercice favorisant l'augmentation de l'amplitude des foulées du cheval et sa dextérité.

    Appuyer : exercice de deux pistes dans lequel le cheval se déplace latéralement et croise ses membres. L'avant-main précède légèrement l'arrière-main, l'encolure et la tête sont infléchies dans la direction du mouvement. L'appuyer est pratiqué notamment pour renforcer la musculature, assouplir latéralement le cheval, en augmenter sa mobilité et sa disponibilité et mobiliser les postérieurs.

    Passage : trot majestueux d'une grande lenteur, fortement diagonalisé et relevé, au temps de suspension très soutenu, dans lequel le cheval se projette avec force, souplesse et grâce d'un diagonal sur l'autre tant vers le haut que vers l'avant.

    Piaffer : passage sur place.

    Pirouette : l’avant-main du cheval décrit un cercle les hanches en dedans autour de l’arrière-main. Le postérieur externe tourne autour du postérieur interne qui continue à se lever et à se poser sur place, maintenant le mécanisme de l'allure du galop durant toute la durée du mouvement. La pirouette peut s'exécuter au pas, au piaffer, ou au galop.

    Pas espagnol : pas cadencé, majestueux et spectaculaire dans lequel le cheval élève et étend vers le haut et l'avant successivement chaque antérieur, tout en avançant franchement et en conservant son rassembler.

    Croupade : fait référence à deux airs différents selon que l'on se réfère à la dénomination du Cadre Noir de Saumur où le cheval s'arc-boute sur ses antérieurs, élève la croupe et détache une ruade énergique en étendant complètement les membres postérieurs et en conservant sa mise en main ou à la dénomination introduite par La Guérinière et telle qu'elle est pratiquée par l'École Espagnole de Vienne où le cheval bondit en l'air et lorsqu'il est à l'horizontale, regroupe ses postérieurs sous sa masse en les mettant à la même hauteur que les antérieurs. La croupade est considérée par beaucoup comme étant un air d'une grande beauté.

    Levade : symbolise le rassembler poussé à son maximum. Le corps du cheval forme un angle de quarante-cinq degrés avec le sol. L’élévation de l’avant-main du cheval au dessus de quarante-cinq degrés est appelée un cabrer. Le cheval se met tout simplement debout, avec une flexion moindre de l’arrière-main et perd alors son rassembler. Le cabrer n’est pas l’aboutissement d’un long travail rassemblé mais un simple geste appris au cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diamonds-shield.forumactif.com
Prismacolor
Admin
Prismacolor

Messages : 225
Date d'inscription : 05/06/2009

Fiche d'informations
♥ Chevaux :
♥ Points de prestige:
CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Left_bar_bleue0/100CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty_bar_bleue  (0/100)
♥ Points de concours: 0

CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty
MessageSujet: Re: CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES   CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Icon_minitimeLun 8 Juin - 22:34

    CHAPITRE X - L'ATTELAGE

    Un attelage de compétition est composé d'une voiture, d'un, deux ou quatre chevaux et d'un meneur aidé par des grooms. La voiture utilisée est dédiée spécifiquement à ce sport et est munie de freins à disque sur les voitures modernes avec des brancards articulés sur les modèles à 4 roues.

    Tous les chevaux peuvent être attelés, mais certaines races ont des prédispositions particulières à cette discipline. Certains attelages, y compris à haut niveau, peuvent présenter une combinaison étonnante de chevaux dont certains galopent tandis que d'autres trottent. L'important pour le meneur est de conserver la maîtrise de son attelage.

    Avant de devenir une activité de loisir et de sport, l'attelage a longtemps été le seul moyen de transport. Si le train et l'automobile ont supprimé les équipages, l'attelage renaît grâce aux nombreuses associations, aux épreuves diverses, aux rallyes et aux écoles d'attelage, et sauve ainsi les chevaux de races lourdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diamonds-shield.forumactif.com
Prismacolor
Admin
Prismacolor

Messages : 225
Date d'inscription : 05/06/2009

Fiche d'informations
♥ Chevaux :
♥ Points de prestige:
CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Left_bar_bleue0/100CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty_bar_bleue  (0/100)
♥ Points de concours: 0

CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty
MessageSujet: Re: CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES   CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Icon_minitimeLun 8 Juin - 22:39

    CHAPITRE XI - LE WESTERN

    L'équitation western est celle du cow-boy. Elle est aussi appelée équitation américaine, bien que certains pensent que cette dénomination est abusive.

    L'équitation western est principalement pratiquée aux États-Unis, pour le travail ou le loisir. Elle est également de plus en plus pratiquée en Europe par des cavaliers cherchant une autre approche du cheval, qu'ils ne retrouvent pas dans l'équitation dite classique.

    Elle se dinstingue de l'équitation classique par une considération différente de ce que doit être un cheval et par l'utilisation d'un matériel très différent : selle spécialisée possédant une corne à l'avant, dans laquelle on est bien assis et soutenu, mors à branches, éperons à molettes tige longue, etc.

    L'équitation Western est une équitation très diversifiée. Certaines épreuves, soutenues par des associations actives, sont certes plus répandues que d'autres. Il n'en demeure pas moins que l'équitation western ne se réduit pas aux épreuves les plus connues.





    • Gymkhana :

  • Barrel Racing
  • Birangle Stake Race
  • Figure 8 Flag Race
  • Figure 8 Stake Race
  • Hurry Scurry
  • Keyhole
  • Pole Bending
  • Quadrangle Stake Race
  • Speedball
  • Speed Barrels
  • Single Stake Race
  • Big T
  • Pony Express
  • Pick Up Rider
  • Exchange Rider
  • Potatoe Race
  • etc.




    • Roping :

  • Heading
  • Heeling
  • Team Roping
  • Steer Stopping
  • Calf Roping
  • Breakaway Roping
  • Figure 8 Roping






    • Rodeo

  • Steer Wrestling
  • Saddle Bronc Riding
  • Bareback Bronc Riding
  • Wild Cow Milking
  • Relay Race




    • Junior Rodeo

  • Goat Tying
  • Steer Daubing




    • ground work

  • Showmanship

at halter

  • Halter
  • Longeline
  • Trail in hand*




    • dry work

  • Western pleasure
  • Western Horsemanship
  • Western Riding
  • Trail
  • Reining
  • Free Style Reining
  • Bareback Equitation
  • Stockhorse






    • cow work

  • cutting
  • ranch cutting
  • cattle penning
  • team penning
  • working cowhorse
  • calf branding
  • versatile ranch horse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diamonds-shield.forumactif.com
Prismacolor
Admin
Prismacolor

Messages : 225
Date d'inscription : 05/06/2009

Fiche d'informations
♥ Chevaux :
♥ Points de prestige:
CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Left_bar_bleue0/100CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty_bar_bleue  (0/100)
♥ Points de concours: 0

CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty
MessageSujet: Re: CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES   CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Icon_minitimeLun 8 Juin - 22:42

    CHAPITRE XII - LE CROSS COUNTRY

    Le cross, épreuve spécifique du complet, est une discipline qui ne se pratique que dans le cadre d'un concours complet. Sa particularité est de se passer sur des terrains naturels (plaine, bois, gué) et de comporter des obstacles fixes, contrairement au saut d'obstacles où les barres sont mobiles.

    Le train (vitesse) demandé est plus élevé qu'en saut d'obstacles. Celui-ci varie en fonction du niveau, allant de 500 à 570 m/min(30 à 34 km/h), contre 400 m/min (environ 24 km/h) en moyenne pour le saut d'obstacles. L'alliance d'obstacles fixes et d'une vitesse élevée garantit une épreuve spectaculaire mais difficile et comportant des risques pour le cavalier comme pour le cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diamonds-shield.forumactif.com
Prismacolor
Admin
Prismacolor

Messages : 225
Date d'inscription : 05/06/2009

Fiche d'informations
♥ Chevaux :
♥ Points de prestige:
CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Left_bar_bleue0/100CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty_bar_bleue  (0/100)
♥ Points de concours: 0

CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty
MessageSujet: Re: CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES   CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Icon_minitimeLun 8 Juin - 22:45

    CHAPITRE XIII - L'ENDURANCE

    L'endurance est une discipline de sport équestre dans laquelle le but est de parcourir une longue distance : de 20 à 160 km en une journée, voire 2 x 100 km sur deux jours.

    Il existe trois types d’épreuves :

    les départementales (20 km et 30 km) : vitesse limitée de 10 à 12 km/h ;

    les régionales (40 km et 60 km) : vitesse limitée de 12 à 15 km/h ;

    les nationales (90 km, 120 km, 160 km et 2 x 100 km) : la distance doit être parcourue en un minimum de temps et les vitesses d’étape dépassent parfois les 25 km/h dans le désert.

    Des contrôles vétérinaires réguliers sont effectués durant les épreuves afin d'éliminer les chevaux fatigués ou boiteux. Au niveau régional, ces contrôles ont lieu au départ, à mi-course et à l'arrivée. Au niveau national, ils ont lieu au départ, puis tous les trente kilomètres et à l'arrivée. On vérifie tout : d'abord, on contrôle le rythme cardiaque du cheval, puis ses allures en le faisant trotter sur une trentaine de mètres, puis, son niveau d'hydratation, son transit et son capillaire.

    Petits, résistants à la chaleur et habitués à l'effort prolongé, les chevaux de race arabe ou barbe sont particulièrement adaptés à cette discipline mais les Anglo-arabes se montrent également performants, car la vitesse augmente en permanence, notamment pour les épreuves de 90 km. Cependant, l’entraînement a une place considérable dans ce sport, puisque le cheval doit être préparé à assumer un effort long et intense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diamonds-shield.forumactif.com
Contenu sponsorisé




CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Empty
MessageSujet: Re: CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES   CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAPITRES VIII À XIII - LES DISCIPLINES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dépot d'arme/avant poste ork
» Musique et Histoire...
» Coutumier Mainois, Chapitres I, II e III [Abrogé]
» Demande de Baptême pour Gaston VIII
» Fairy Tail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HTTP://DIAMONDS-SHIELD :: [ Hors jeu ] :: « Livre des savoirs-
Sauter vers: